L'absence de post depuis près d'un mois maintenant, reflète simplement l'absence de performance en tournoi, dont découle un manque certain de motivation!

lazyman

 

Mais heureusement il n’y a pas que le poker dans la vie. Il y a aussi les gens que l’on rencontre au gré des déplacements, les joueurs de poker.  

C’est d’ailleurs tout ce que j’ai de plus sympathique à me remémorer de ce petit mois partagé entre Marrakech, Deauville et Paris.

Pour commencer il y a eu Thomas ‘ChocoCorse’ Albertini, qui cache derrière son air timide et réservé, un jeune homme opérationnel à toutes heures pour une bonne séance de charriade.

Son autre atout : une totale incapacité à refuser de sortir boire un verre! En effet, il réalise le très beau score de 6 soirées passées en boîtes sur 6 nuits passées à Marrakech, avec une moyenne de 2 clubs par soir. À la fin on se demande vraiment comment il fait pour tenir debout...

drunk_people_29


J’ai également fait la connaissance d’Éric Haik, que j’ai croisé pendant plus d’un an sur le circuit EPT, puis à Vegas cet été, sans que nous n’ayons jamais franchement discuté. Après un excellent resto et une soirée terriblement arrosée, je dois bien l’avouer il est vraiment sympa ce Capitano.

Puis il y a ceux que l’on connaît déjà mais qu’il est bon de découvrir un peu plus. Ce fût le cas de Julie Deroc, Icham Hilmi, Corinne Mermet ou encore Anas T.

Une fine équipe en somme…

tumblr_l2gwsfSdLF1qzck00o1_500

Bref, après 5 tournois joués à Marrakech sans ITM, un bust éclair à l'EPT de Deauville et une douloureuse finale des France Poker Series à Haussmann il est temps pour moi de me poser (surtout les bonnes questions) et de bosser sérieusement, notamment sur mon jeu post-flop.


De ces trois séries de tournois je retiendrai bien évidemment ma toute première participation à un EPT, mais quelle journée de mer** j'ai passé, pour finalement bust à 40 minutes de la fin du Day1, tout comme ma meilleure moitié. Heureusement nous avions notre superbe chambre au Normandy pour nous retrouver et commander des clubs sandwichs à 30€...


L'autre souvenir marquant aura été la finale FPS, qui a totalement métamorphosé notre maison, le Cercle Haussmann. Ce dernier s'est transformé en véritable temple du poker parisien. C'est simple il y en avait partout, même le restaurant a été réquisitionné pour l'occasion, les joueurs de Punto Banco et autres jeux de contrepartie devant se contenter d'un espace réduit, mais il en fallait plus pour décourager les guerriers du Punto Banco que sont nos amis asiatiques.


Haussmann associé à PokerStars sont parvenus à créer le plus gros événement à 2.000€ jamais organisé dans la capitale. Plus de 550 joueurs répartis sur 3 day1, et tout le gratin du poker français s'y était donné rendez-vous.
Ma première table donne une petite idée du beau monde présent: Juha Helppi, Antoine Saout, Nicolas Dervaux, Vikash Dhorasso, puis ensuite l'impétueux Alexandre 'Opus' Bonnin, qui atteindra par la suite la table finale.

Je me demande encore comment j'ai pu survivre à ce Day1 chaotique, ma meilleure main en 9 heures de jeu a été une paire de QQ sur un board affichant un carré de 8...mais je suis passé en Day2. Alors que tous mes potes avaient déjà rendu les armes, je m'incline à mon tour en début de Day2 avec mes 14BB et un nouveau coin flip qui ne passe pas. Seul Icham Hilmi parviendra à faire un résultat digne de ce nom, en se hissant à la 10ème place pour un gain de 14.200€.

 

Comme vous avez tous été très sage et patient, voici l’un de mes blogs préféré pour la recherche photo…http://bit.ly/hMsi3v.