Serait-ce la fin de la période de méforme? Pourrais-je donc enfin passer un coinflip, trouver un combo draw et même remporter un 20/80? Lucky guy time?

weekend

Pour ce qui est des sit'n go et tournois à faibles buy-ins, il semblerait que ce soit le cas!
Dimanche j'ai participé au tout nouveau tournoi par équipe que propose le Cercle Haussmann, l'Équipe du Dimanche. Pas moins de 8 équipes ont répondu présentes, avec notamment une Team PokerStars et une Team Barrière. 
Notre équipe, la Team Haussmann, est un conglomérat de joueurs réguliers et d'anciens membres du staff du Cercle. Thierry d'E., alias 'Roukin' et organisateur des tournois Favel'As, était parti sur les chapeaux de 'roux' (désolé du jeu de mot douteux, mais quand ça démange...) et nous promettait un apport conséquent de points. Malheureusement le créateur de la fameuse 'roukinade' s'est pris les pieds dans le tapis pour s'incliner assez rapidement, et ne rapporter que quelques points.
Julien Y. est quant à lui parvenu à s'imposer sur la table la plus agressive du tournoi, les premiers sortants n'étant autre que Benjamin Pollak et Julien Brécard. Il remporte son sit'n go sur un strike, tandis que nous étions encore 5 à ma table.
Du côté des filles, Juliette a terminé 4ème et Christelle n'a rien pu faire, la faute à une cruelle absence de jeu, et ne rapportera aucun point à l'équipe en sortant à la 7ème place.
La surprise sera venue de Stéphane P., un joueur qui m'était jusque là inconnu, mais qui terminera 3ème, nous donnant alors de sérieux espoirs pour la victoire. Le contrat: remporter mon sit'n go.
Toute l'équipe était derrière moi, pour venir à bout des mes deux derniers adversaires, et pour être honnête, ça fait plaisir. En clair, une superbe ambiance tout au long du tournoi, et plus particulièrement dans les derniers instants, où les joueurs des différentes teams venaient soutenir leurs derniers poulains en course.

À l'entame du heads-up face à Tea, capitaine de la Tea Team, nous apprenons que plus rien ne sert de batailler, puisque la Chicken Team avait déjà pris le large (un nom d'équipe assez étrange, qui aura eu le mérite de ne pas attirer notre attention, portée d'avantage sur les Teams 'Pros'). Notons que Jérémie 'Tapini', abandonné à la dernière minute par ses coéquipiers, aura eu la bonne idée de s'incruster dans cette équipe, qui remporte le pactole (points+argent). 
Qu'à cela ne tienne, il était important de marquer des points pour le classement général. Toujours soutenu par mes petits camarades, je suis allé chercher la victoire face à Tea, qui à la réputation d'avoir inventé ce nouveau matériau plus dur que le graphène, le tungstène et la fibre de carbone, le tout réuni dans une seule et même barre de fer.
Bien évidemment il m'aura fallu un petit coup de pouce, pour passer mes 40/60...mais après tout qu'importe la manière.
Une victoire qui certes n'aura 'servi à rien', mais qui remet du baume au cœur!

C'est tout naturellement que je reviens lundi au cercle bien décidé à faire parler la poudre au 150€ DeepStack. Il s'agira en fait d'un pétard mouillé, puisque je m'incline au level 6, après un énorme bluff raté, et une mauvaise rencontre à tapis avec AQ contre AK. À ce propos j'admire la faculté des joueurs à trouver systématiquement une meilleure main que la votre, alors que l'on vit depuis prés de 3 heures un aride désert de cartes...

100102084923602465163781

Mardi, retour au micro tournoi de l'après midi, le 50€ re-entry, où nous serons une dizaine de joueurs. Et c'est finalement le format qui me convient, un bon sit'n go à l'ancienne. Comme à nos débuts sur les sites online. Pas besoin ici de grosse réussite, juste jouer habillement avec la pression des blinds, levels après levels.
Il m'aura juste fallu passer entre les gouttes lors du heads-up, avec une rencontre à tapis avec Q9 off, sur un flop 9/8/7, face à 10/9 off.
Après deal, j'encaisse 250€, et un ticket pour un 500€ des Favel'As.

Une nouvelle fois je me dis qu'il est temps de réaliser ce type de performance en MTT, direction donc le super sat' à 210€, pour la finale des FPS, mercredi soir... ou pas!
Alors que je pense avoir développé une image des plus sérieuse à ma table composée de Patrick Champagnol, Isham, Éric Sagne, Mounir et de quelques joueurs réguliers du cercle, je trouve deux fois de suite un magnifique AK's. La première fois tout le monde passe sur ma relance pré-flop, mais pas la seconde.
Benjamin Hanuna, ancien créateur de mots croisés (non, non, ce n'est pas une blague), au style de jeu assez classique, 3bet depuis la BB, pour près du tiers de son tapis, je pousse immédiatement ma boîte, avec la volonté de représenter un monstre...mais ça, il s'en fout! Instant call de sa part! Là je me sens mal, le mettant alors lui, sur un monstre du type AA/KK/QQ. En fait, il retourne une simple paire de JJ!

tumblr_lejcnrkAmK1qb6ce8o1_500

Mais aucun soucis pour l'homme aux béquilles, la pièce tombe de son côté et Fitorfold peut aller se coucher!

Un clin d'œil à Amandine B., à qui j'ai fait vivre un véritable enfer, tant j'ai été en plein c** face à elle vendredi dernier lors du 100€ DeepStack, où je me suis une nouvelle fois fait solder en deux coups successifs...un coinflip et une rencontre AJ off contre AK off en short handed!
Cette sortie de tournoi à 1h30 du matin m'a poussé avec Benjamin Pollak et Nicolas Pertsov, à rejoindre Julie D., Romain Taïeb, Corinne Mermet et ses amis sénégalais au Petit Bonaparte. Puis direction Le Magnifique, un club plutôt sympa, où nous ont retrouvé Julien Y. et Stéphane Z. du Cercle Haussmann!

À noter que Julien Y., qui est actuellement à Dakar pour la première étape du Big Poker Series, n'a rien perdu de son humour. Sa plus belle trouvaille en ce début d'année: un magnifique amalgame entre mon blog et ma prise de poids visible depuis la lune...FATORFOLD! Extrait...

Capture_d__cran_2011_01_13___08