Fitorfold

15 février 2011

Tabula rasa!

L'absence de post depuis près d'un mois maintenant, reflète simplement l'absence de performance en tournoi, dont découle un manque certain de motivation!

lazyman

 

Mais heureusement il n’y a pas que le poker dans la vie. Il y a aussi les gens que l’on rencontre au gré des déplacements, les joueurs de poker.  

C’est d’ailleurs tout ce que j’ai de plus sympathique à me remémorer de ce petit mois partagé entre Marrakech, Deauville et Paris.

Pour commencer il y a eu Thomas ‘ChocoCorse’ Albertini, qui cache derrière son air timide et réservé, un jeune homme opérationnel à toutes heures pour une bonne séance de charriade.

Son autre atout : une totale incapacité à refuser de sortir boire un verre! En effet, il réalise le très beau score de 6 soirées passées en boîtes sur 6 nuits passées à Marrakech, avec une moyenne de 2 clubs par soir. À la fin on se demande vraiment comment il fait pour tenir debout...

drunk_people_29


J’ai également fait la connaissance d’Éric Haik, que j’ai croisé pendant plus d’un an sur le circuit EPT, puis à Vegas cet été, sans que nous n’ayons jamais franchement discuté. Après un excellent resto et une soirée terriblement arrosée, je dois bien l’avouer il est vraiment sympa ce Capitano.

Puis il y a ceux que l’on connaît déjà mais qu’il est bon de découvrir un peu plus. Ce fût le cas de Julie Deroc, Icham Hilmi, Corinne Mermet ou encore Anas T.

Une fine équipe en somme…

tumblr_l2gwsfSdLF1qzck00o1_500

Bref, après 5 tournois joués à Marrakech sans ITM, un bust éclair à l'EPT de Deauville et une douloureuse finale des France Poker Series à Haussmann il est temps pour moi de me poser (surtout les bonnes questions) et de bosser sérieusement, notamment sur mon jeu post-flop.


De ces trois séries de tournois je retiendrai bien évidemment ma toute première participation à un EPT, mais quelle journée de mer** j'ai passé, pour finalement bust à 40 minutes de la fin du Day1, tout comme ma meilleure moitié. Heureusement nous avions notre superbe chambre au Normandy pour nous retrouver et commander des clubs sandwichs à 30€...


L'autre souvenir marquant aura été la finale FPS, qui a totalement métamorphosé notre maison, le Cercle Haussmann. Ce dernier s'est transformé en véritable temple du poker parisien. C'est simple il y en avait partout, même le restaurant a été réquisitionné pour l'occasion, les joueurs de Punto Banco et autres jeux de contrepartie devant se contenter d'un espace réduit, mais il en fallait plus pour décourager les guerriers du Punto Banco que sont nos amis asiatiques.


Haussmann associé à PokerStars sont parvenus à créer le plus gros événement à 2.000€ jamais organisé dans la capitale. Plus de 550 joueurs répartis sur 3 day1, et tout le gratin du poker français s'y était donné rendez-vous.
Ma première table donne une petite idée du beau monde présent: Juha Helppi, Antoine Saout, Nicolas Dervaux, Vikash Dhorasso, puis ensuite l'impétueux Alexandre 'Opus' Bonnin, qui atteindra par la suite la table finale.

Je me demande encore comment j'ai pu survivre à ce Day1 chaotique, ma meilleure main en 9 heures de jeu a été une paire de QQ sur un board affichant un carré de 8...mais je suis passé en Day2. Alors que tous mes potes avaient déjà rendu les armes, je m'incline à mon tour en début de Day2 avec mes 14BB et un nouveau coin flip qui ne passe pas. Seul Icham Hilmi parviendra à faire un résultat digne de ce nom, en se hissant à la 10ème place pour un gain de 14.200€.

 

Comme vous avez tous été très sage et patient, voici l’un de mes blogs préféré pour la recherche photo…http://bit.ly/hMsi3v.


Posté par fitorfold à 23:56 - Commentaires [3] - Permalien [#]

17 janvier 2011

On the road again...

Nous voici à quelques heures du départ pour Marrakech, et une semaine complète de tournois, avant l'EPT de Deauville. Les choses sérieuses commencent donc maintenant, et la route s'annonce longue, très longue!!!

Most_People_Just_Stick_Out_Their_Thumb

La passeport dans la poche, la valise prête (ou presque), et surtout un moral au beau fixe, Fatorfold est prêt!
Comme dimanche dernier j'ai participé au tournoi par équipes du Cercle Haussmann, l'Équipe du Dimanche. Et une nouvelle fois je suis parvenu à remporter mon sit'n go.
Heureusement cette fois-ci ça ne nous a pas seulement rapporté quelques points en plus, mais cette victoire nous a finalement permis de finir ex æquo avec les membres de la Tea Team (qui sont par la même occasion devenus officiellement nos ennemis jurés).
Un deal a été conclu pour que nous nous partagions le prize pool, soit près de 400€ par joueurs, mais un ultime heads-up devait avoir lieu pour départager l'équipe qui remporterait les points pour la tête du classement.
Pour cela rien de tel qu'un bon vieux flash, que j'ai sans gloire, mais tout de même 'brillamment' remporté face à leur capitaine, Tea!

Julien étant à Dakar, Roukin à Marrakech, et Stéphane P. absent, il nous a fallu trouver trois nouveaux coéquipiers, qui se sont avérés être d'un très bon soutien.
Le légendaire Patrick C., dont l'humour fracassant aurait un temps poussé Bigard à stopper net sa carrière (malheureusement ça n'a pas suffit), Phu T., l'homme qui se sert des jetons de 5K pour caler les tables bancales, et Hamid B.

Capture_d__cran_2011_01_16___23

Phu est absent de la photo pour des raisons de droit à l'image, dans les années 90, il doublait Krilin, pour toutes les cascades dans Dragon Ball Z.
On notera également la posture de Juliette, façon 'je suis la 4ème sœur (cachée) des Cats Eyes'.
En clair une véritable équipe de 'comics'!

La déception de la semaine viendra de ma contre performance au satellite à 500€ pour l'EPT de Deauville, que je jouais pour un ami. Je m'incline 11ème/63 joueurs, et cette fois-ci pas de combo draw, de resteal foireux, ou de je ne sais quoi, juste un banal coin flip face à Mickaël Sebban (mais quel chattard celui là...lol).
Parmi les 6 joueurs à avoir obtenu leur ticket pour Deauville on notera la présence de Laurent 'Panda' Leclerc, alias 'J'ai une compét' de Ping-Pong, alors je viens pas avec vous à Marrakech', Smir, et Mickaël Sebban.

À venir, dans les prochains posts...les photos de Thomas Albertini sur un chameau, Julie Deroc en bikini sur la place Jemaa el Fna, et la vidéo du heads-up du main event du BPS entre Miss et Mr Fitorfold!!!

Posté par fitorfold à 01:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 janvier 2011

Sit'n graal!

Serait-ce la fin de la période de méforme? Pourrais-je donc enfin passer un coinflip, trouver un combo draw et même remporter un 20/80? Lucky guy time?

weekend

Pour ce qui est des sit'n go et tournois à faibles buy-ins, il semblerait que ce soit le cas!
Dimanche j'ai participé au tout nouveau tournoi par équipe que propose le Cercle Haussmann, l'Équipe du Dimanche. Pas moins de 8 équipes ont répondu présentes, avec notamment une Team PokerStars et une Team Barrière. 
Notre équipe, la Team Haussmann, est un conglomérat de joueurs réguliers et d'anciens membres du staff du Cercle. Thierry d'E., alias 'Roukin' et organisateur des tournois Favel'As, était parti sur les chapeaux de 'roux' (désolé du jeu de mot douteux, mais quand ça démange...) et nous promettait un apport conséquent de points. Malheureusement le créateur de la fameuse 'roukinade' s'est pris les pieds dans le tapis pour s'incliner assez rapidement, et ne rapporter que quelques points.
Julien Y. est quant à lui parvenu à s'imposer sur la table la plus agressive du tournoi, les premiers sortants n'étant autre que Benjamin Pollak et Julien Brécard. Il remporte son sit'n go sur un strike, tandis que nous étions encore 5 à ma table.
Du côté des filles, Juliette a terminé 4ème et Christelle n'a rien pu faire, la faute à une cruelle absence de jeu, et ne rapportera aucun point à l'équipe en sortant à la 7ème place.
La surprise sera venue de Stéphane P., un joueur qui m'était jusque là inconnu, mais qui terminera 3ème, nous donnant alors de sérieux espoirs pour la victoire. Le contrat: remporter mon sit'n go.
Toute l'équipe était derrière moi, pour venir à bout des mes deux derniers adversaires, et pour être honnête, ça fait plaisir. En clair, une superbe ambiance tout au long du tournoi, et plus particulièrement dans les derniers instants, où les joueurs des différentes teams venaient soutenir leurs derniers poulains en course.

À l'entame du heads-up face à Tea, capitaine de la Tea Team, nous apprenons que plus rien ne sert de batailler, puisque la Chicken Team avait déjà pris le large (un nom d'équipe assez étrange, qui aura eu le mérite de ne pas attirer notre attention, portée d'avantage sur les Teams 'Pros'). Notons que Jérémie 'Tapini', abandonné à la dernière minute par ses coéquipiers, aura eu la bonne idée de s'incruster dans cette équipe, qui remporte le pactole (points+argent). 
Qu'à cela ne tienne, il était important de marquer des points pour le classement général. Toujours soutenu par mes petits camarades, je suis allé chercher la victoire face à Tea, qui à la réputation d'avoir inventé ce nouveau matériau plus dur que le graphène, le tungstène et la fibre de carbone, le tout réuni dans une seule et même barre de fer.
Bien évidemment il m'aura fallu un petit coup de pouce, pour passer mes 40/60...mais après tout qu'importe la manière.
Une victoire qui certes n'aura 'servi à rien', mais qui remet du baume au cœur!

C'est tout naturellement que je reviens lundi au cercle bien décidé à faire parler la poudre au 150€ DeepStack. Il s'agira en fait d'un pétard mouillé, puisque je m'incline au level 6, après un énorme bluff raté, et une mauvaise rencontre à tapis avec AQ contre AK. À ce propos j'admire la faculté des joueurs à trouver systématiquement une meilleure main que la votre, alors que l'on vit depuis prés de 3 heures un aride désert de cartes...

100102084923602465163781

Mardi, retour au micro tournoi de l'après midi, le 50€ re-entry, où nous serons une dizaine de joueurs. Et c'est finalement le format qui me convient, un bon sit'n go à l'ancienne. Comme à nos débuts sur les sites online. Pas besoin ici de grosse réussite, juste jouer habillement avec la pression des blinds, levels après levels.
Il m'aura juste fallu passer entre les gouttes lors du heads-up, avec une rencontre à tapis avec Q9 off, sur un flop 9/8/7, face à 10/9 off.
Après deal, j'encaisse 250€, et un ticket pour un 500€ des Favel'As.

Une nouvelle fois je me dis qu'il est temps de réaliser ce type de performance en MTT, direction donc le super sat' à 210€, pour la finale des FPS, mercredi soir... ou pas!
Alors que je pense avoir développé une image des plus sérieuse à ma table composée de Patrick Champagnol, Isham, Éric Sagne, Mounir et de quelques joueurs réguliers du cercle, je trouve deux fois de suite un magnifique AK's. La première fois tout le monde passe sur ma relance pré-flop, mais pas la seconde.
Benjamin Hanuna, ancien créateur de mots croisés (non, non, ce n'est pas une blague), au style de jeu assez classique, 3bet depuis la BB, pour près du tiers de son tapis, je pousse immédiatement ma boîte, avec la volonté de représenter un monstre...mais ça, il s'en fout! Instant call de sa part! Là je me sens mal, le mettant alors lui, sur un monstre du type AA/KK/QQ. En fait, il retourne une simple paire de JJ!

tumblr_lejcnrkAmK1qb6ce8o1_500

Mais aucun soucis pour l'homme aux béquilles, la pièce tombe de son côté et Fitorfold peut aller se coucher!

Un clin d'œil à Amandine B., à qui j'ai fait vivre un véritable enfer, tant j'ai été en plein c** face à elle vendredi dernier lors du 100€ DeepStack, où je me suis une nouvelle fois fait solder en deux coups successifs...un coinflip et une rencontre AJ off contre AK off en short handed!
Cette sortie de tournoi à 1h30 du matin m'a poussé avec Benjamin Pollak et Nicolas Pertsov, à rejoindre Julie D., Romain Taïeb, Corinne Mermet et ses amis sénégalais au Petit Bonaparte. Puis direction Le Magnifique, un club plutôt sympa, où nous ont retrouvé Julien Y. et Stéphane Z. du Cercle Haussmann!

À noter que Julien Y., qui est actuellement à Dakar pour la première étape du Big Poker Series, n'a rien perdu de son humour. Sa plus belle trouvaille en ce début d'année: un magnifique amalgame entre mon blog et ma prise de poids visible depuis la lune...FATORFOLD! Extrait...

Capture_d__cran_2011_01_13___08

Posté par fitorfold à 10:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 janvier 2011

Kit-Kat Break!

Les vacances sont terminées, et après un noël chez belle maman et le nouvel an passé chez des amis lillois, il est temps de retourner au charbon.

pere_noel_tous_etats_271066

Le tube des Poppys 'Non, Non, rien a changé' (1971), résume à la perfection cette première semaine de l'année 2011 passée au Cercle Haussmann.
Sauté avec un combo draw du 150€ DeepStack du lundi, sauté en moins de 20 minutes du 300€ short handed du mardi, et deux ITM 'fatigués' sur les tournois de l'après-midi, le 50€ re-entry qui offre un ticket pour un 500€ en plus du prizepool. Malheureusement rien à retenir de drôle, marquant ou choquant lors de ces tournois...
En clair, ce n'est pas d'avoir festoyé pendant près de 10 jours, fait des dizaines de cadeaux à la famille, et souhaiter tout le bonheur du monde aux gens qui m'entourent, qui a changé quoi que ce soit à ma méforme!

Voici donc quelques-unes de mes résolutions: participer plus régulièrement au 50€ de 14h30, qui a l'avantage d'avoir un faible buy-in, peu de joueurs, me faire me lever plus tôt, et ce fameux ticket à 500€. Dans le même temps d'abandonner définitivement le 300€ short handed, qui est clairement Le tournoi dans lequel il me paraît impossible de passer le level 2. Enfin, perdre 5 ou 10kg, mais ça, ça peut attendre encore un peu!

À ce propos le Cercle Haussmann a également pris de nouvelles résolutions, en proposant dès dimanche des tournois par équipes.

jackass_2_5

Ce tournoi nommé 'L'équipe du Dimanche' verra des équipes composées de 6 joueurs s'affronter autour de sit'n go (un joueur de chaque équipes par table), pour le prizepool pas de calcul compliqué puisque l'équipe WINNER TAKE ALL! De plus un classement jusqu'au mois de juillet permettra à l'équipe gagnante de remporter 6 tickets pour les France Poker Series saison II. Pour info une team PokerStars devrait être de la partie!!!   
À la mi-février, une fois la Finale des France Poker Series passée, le Cercle proposera 'Le Duo du Mercredi'! Comme son nom l'indique il s'agit d'un tournoi disputé par équipe de deux, où les points sont déterminés par l'accumulation des places des deux joueurs dans ce MTT. De même que pour L'équipe du Dimanche, un classement aura lieu, et le duo vainqueur remportera deux packages pour la Finale du Partouche Poker Tour!!!

Je pense disputer le tournoi du dimanche avec une bande de joueurs du Cercle Haussmann (qui devrait sans doute ressembler à la photo ci-dessus du team Jackass), et pour le Duo du Mercredi je jouerais avec ma moitié (je me sens un peu obligé d'écrire ça, elle est juste à côté de moi...)!

À noter que les choses sérieuses vont commencer d'ici peu: départ le 17 janvier pour les Big Poker Series de Marakech avec Laurent Leclerc, Thomas Albertini, Julie Deroc, Mme Fitorfold, et on enchaîne avec le très attendu EPT de Deauville le 25!

Pour l'heure il va falloir se préparer pour le tournoi de ce soir, le 100€ DeepStack à 21h30!

Allez, encore une bonne année à tous ;)

164092_476217656501_37372846501_6386143_7019705_n

Posté par fitorfold à 18:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 décembre 2010

Vivement 2011!!!

Quoi de plus frustrant que de faire une nouvelle fois la bulle d'un tournoi avec brelan max au flop, contre combo draw (tirage quinte et couleur dans le cas présent), et de sortir dès les premières mains le lendemain avec à mon tour un combo draw face à une quinte...pas max.
Je me sens un peu comme le Pierre Richard du poker, celui tombé là un peu par hasard, pour qui rien ne se passe jamais vraiment bien, mais qui garde sa bonhommie naturelle pour continuer d'avancer, malgré l'acharnement du sort contre lui.

distrait_1970_02_g

Bon, il faut relativiser, car mes sessions de cash game live et online sont plus que positives pour ce dernier mois de l'année 2010, et pour Noël ma femme n'aura pas une orange comme seul cadeau.
Il y a cependant de quoi se poser des questions quant au fait d'être soit disant plus un joueur de tournoi, que de cash game.
Il n'y a pas grand chose de plus ingrat que les tournois de poker, la moindre erreur ou manque de chance, et vous vous retrouvez immédiatement sorti, sur le trottoir, à héler un taxi pour regagner au plus vite vos pénates.

Loin de moi l'idée de jeter les armes, néanmoins ça devient usant, et il est temps de prendre un repos, pas forcément mérité, mais toutefois nécessaire. En clair les fêtes de fin d'année tombent à merveille, et quoi de plus facile que de s'accrocher au doux rêve d'une année meilleure à venir...
En fait, je disputerai ce soir mon dernier tournoi live pour 2010 (à moins que...), le super satellite à 200€ Freezeout, pour la grande finale des France Poker Series. 

Pour l'heure je branche mon iPhone pour voir quels types de photos débiles je vais bien pouvoir y trouver, et là je tombe sur...ça. Pour être tout à fait honnête je ne me rappelle pas avoir pris cette photo, néanmoins je me souviens très bien de l'endroit et de l'accoutrement douteux de notre hôte, surpris dans son salon en train de grinder sur PokerStars, tout en s'envoyant quelques verres d'un délicieux Pommard.

Capture_d__cran_2010_12_22___13

En effet, soulignons ses magnifiques pantoufles, sans doute subtilisées dans un hôtel de la banlieue de Bari, Taranto ou Lecce, son très saillant pantacourt, habituellement dédié à la réalisation de menus travaux, et sa polaire fétiche, dédicacée par Maïté, son idole.
Tout cela n'aurait pas grand intérêt si vous ne connaissiez pas l'individu, qui n'est autre que l'un des floors du Cercle Haussmann.

Une nouvelle fois, le premier d'entre vous à trouver son identité se verra récompenser d'un superbe cadeau!
À noter que la semaine dernière c'est Pappy Boyington (pilote de chasse chevronné, ayant inspiré les auteurs de la série 'Les têtes brûlées') qui a découvert avec brio l'identité du célèbre créateur de Playboy, Hugh Heffner. Il remporte un somptueux service à fromage, idéal avant les fêtes!!!

Pour ceux qui ne repasseraient pas par ici avant l'année prochaine, bonnes fêtes, pour les autres, bonne lecture!

Posté par fitorfold à 15:16 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 décembre 2010

Haussmann History X

On a beau y croire, quand la chance n'est pas là ça ne sert à rien.
Comme annoncé dans le post précédent j'ai décidé de reprendre la route des tournois réguliers du Cercle Haussmann. Ainsi dès lundi je faisais mon grand retour pour le 150€ DeepStack, qui réunit à chaque fois près d'une centaine de joueurs.
Nous étions très exactement 91, et je me suis finalement retrouvé assis aux côtés de Sébastien 'Tilou4fun' Décamps, l'homme aux 2.000 femmes...bon c'était pour des raisons professionnelles, mais quand même!

hugh_hefner_at_the_london_playboy_club_425

Le début de tournoi fût tout simplement féerique, avec 4 paires en main pour 4 brelans trouvés sur le board. Pour faire court les jetons des tapis adverses ont gentiment migré vers le mien à vitesse grand V.
Le tournoi s'est ensuite déroulé sans accroc, et nous avons pris le temps de faire connaissance avec Tilou. Le trouvant plutôt sympathique je lui ai offert le luxe de doubler sur mon 'imposant' tapis, ses deux Q n'ayant en fait aucun mal à tenir face à ma paire de 10.
Juste avant que notre table casse nous avons eu la visite du premier extra-terrestre de la semaine, Tea.

Capture_d__cran_2010_12_17___16

Séparés pendant près d'une heure, je me retrouve à nouveau à côté de Sébastien et Mounir, un ancien joueur pro de handball et ami de mon frère, à la fatidique table 14. Et une fois de plus cette dernière allait m'être fatale.
Alors que mon tapis fondait à vu d'œil, confronté à l'inéluctable augmentation des blinds et au très aride désert de cartes, je trouve un spot idéal avec AQ, pour placé un squeeze, dont nos amis nordiques ont le secret.
Le relanceur initial passe assez rapidement, mais Mounir se gratte la tête me demandant si j'ai une très bonne main ou pas, lui m'affirmant avoir une belle paire. Finalement il décide de payer avec une paire de 8, et c'est parti pour un bon vieux coinflip...qui bien évidemment ne passe pas!!!
Direction le bar avec Nicolas 'Ceballos231' Barthe, avec qui nous allons siroter quelques bières en attendant que Sébastien réalise une perf.

Malheureusement il s'incline face à XXXX le super cutard qui ne comprend pas grand chose (mon blog étant désormais un must dans le milieu du poker, je ne souhaite pas citer les noms des joueurs les plus faciles à jouer...ils pourraient se douter de quelque chose! ;), ce dernier n'hésitant pas un instant à engager la quasi totalité de son tapis avec QJ off, sur un 3bet shove de Tilou, qui lui possède AK.
Dégouté il nous annonce arrêter définitivement le Live, autour du seul verre que nous allons partager, puisqu'à ce moment là sa seule envie sera de retourner derrière son écran pour grinder.

Mercredi rebelote 19h douche, 19h30 taxi, 19h50 arrivé au Cercle, 20h00 repas au restaurant, 20h30 début du tournoi, 22h bust du premier satellite pour la grande finale à 2.000€ des France Poker Series, qui se tiendra à Haussmann en février.

Jeudi semblait être la journée parfaite pour écrire une nouvelle page de mon parcours chaotique en tournoi, mais comme rien ne se passe jamais comme prévu, j'allais sans le savoir réaliser mon premier ITM depuis mon retour au Cercle.
En fait ce fût la première fois que je participais au tournoi du jeudi, le 100€ KnockOut (80€+20€), qui a réuni hier soir quelque 65 joueurs, et offrait un joli billet de 2.095€ à la gagne.
Alors attention, j'ai annoncé être entré dans l'argent, pas avoir remporté le tournoi.
L'ambiance y a été bon enfant, et c'est Mme Fitorfold qui a ouvert le bal des bountys en sortant le premier joueur, je me suis chargé du second. Un vrai couple de sharks, comme certains l'ont ironiquement souligné sur Facebook, je dirais plutôt l'étrange accouplement d'une jolie petite sirène, avec une sorte de baleineau échoué sur la banquise (+17Kg en deux ans, ça marque).
Nous avons finalement accumulé 5 bountys à deux, soit 100€ qui remboursent un buy-in, mais Mme Fitorfold s'inclinera aux portes de la table finale.
Me devant de sauver l'honneur de la famille, je suis parvenu à me hisser parmi les huit derniers joueurs, et à entrer dans l'argent.
En table finale je me suis retrouvé avec Jérémy Tapia, Djamel (joueur fort sympathique nous venant du Sud), et le second extra-terrestre de la semaine, Saül (qui se prononce Shaoul, cf. post précédent).

Capture_d__cran_2010_12_17___16

Une table agréable en somme, mais c'était la table 14!
Ayant serré les fesses pour passer la bulle, je me suis retrouvé avec un tapis deux fois inférieur à la moyenne, et après avoir payer les blinds exorbitantes, j'ai décidé de tout envoyer dès que je verrais un As ou un K.
La magie se produisit, la première carte que j'ai eu le plaisir d'ouvrir au cut-off fût un As, tous mes jetons se retrouvèrent logiquement au milieu. Le joueur de SB annonce rapidement 'Payé' et me montre A8 de carreaux. Bon! Découvrons ensemble la deuxième, j'ai à peu près autant de chance qu'elle soit au-dessus de son 8, qu'en-dessous...suspense...un 2! La loose!
Bien évidemment le board n'apporte rien de bien excitant, et son kicker fera la différence...OUT 7ème! Il est temps pour moi de passer à la caisse pour empocher le pactole...200€! La loose 2, le retour!

Il est 1h20 du matin, direction un bar Russe proche du Cercle, où je retrouve ma femme et 3 amis, entourés d'une bande de jeunes bien sous tous rapports, et bien saouls tout court!
NB: Le premier d'entre-vous à trouver le nom de l'homme sur la première photo, remportera...on verra!

Posté par fitorfold à 18:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

13 décembre 2010

Les truffes et Haussmann

La semaine des Trophées Haussmann s'est achevée hier avec le super satellite pour l'EPT de Prague (500€ 1rebuy ou 1 add-on), auquel j'ai bien évidemment participé et duquel j'ai bien évidemment busté.
Ça commence à faire beaucoup vous me direz, c'est ce que je pense aussi!

chute_libre_1993_3390_21357606

Le super sat' pour Prague a exactement commencé comme le main event, avec un improbable désert de cartes et une agaçante incapacité à mettre la main au milieu. Bien que les choses se soient décantées après la première heure de jeu, je me suis résigné à ne pas prendre l'add-on.
Après avoir remporté un surprenant 20/80 à tapis, avec paire de 9 contre deux As, face à Fabrice Battioni (runner-up du main event), je me suis mis à rêver de prendre l'avion de lundi à 13h30 direction les -10° de la capitale Tchèque.
Mais c'était sans compter sur l'ancien champion de Lucha Libre, ou de football je ne sais plus, dont la magnifique chevelure a rendu jalouse Britney Spear, au point qu'elle se rase la tête, Marc Trijaud.

luchalibre1 

Un coup assez classique, ce dernier de SB poussant son tapis quasi équivalant au mien, en annonçant 'Attention j'ai un monstre!'. C'est alors que je découvre de BB un somptueux AK de carreaux, qui provoque un instant call de ma part.
En route pour un énième coinflip, sa 'ridicule' paire de 7,  allait pourtant se transformer en une redoutable quinte, le board n'ayant même pas pris la peine d'afficher un As ou Roi, ni même le moindre carreaux.

Finalement cette semaine n'aura été positive qu'en cash game, où je n'affiche aucune session perdante, ce qui me permet de garder le moral et surtout l'espoir. L'espoir de faire prochainement une véritable performance dans un tournoi majeur...on y revient toujours.
Le bilan de mon entourage, face à la cruelle loi des tournois est plutôt simple: N'ayant réalisé aucune performance aux Trophées Haussmann et complétement abattus par de multiples horreurs, la décision est prise de faire un break jusqu'en 2011.
Je laisse donc Julien Y., Laurent L. et les nombreux cadavres laissés sur le bord de la route du triomphe, prendre un repos bien mérité, de mon côté je continue sur les chemins de traverses.
Pour l'heure donc, retour aux tournois réguliers dont les buy-ins tournent aux alentours de 150€ à 500€, et dont les espoirs de gains plafonnent entre 5.000€ et 7.500€. Il est temps de mettre du beurre dans les pâtes Leader Price.

À noter que nous avons eu droit à un florilège d'expressions plus bidons les unes que les autres durant ces Trophées Haussmann, que je n'ai malheureusement pas eu le loisir de toutes retenir. Je ne citerais donc que celle de l'ami Shaoul, s'étonnant du pronostic d'un autre joueur à propos du nombre d'add-on lors du satellite pour l'EPT Prague: '12 add-ons? Et mon cul c'est du poulet, t'en veux une tranche...'. Résultat des courses: 12 add-ons au tableaux. On attend toujours notre tranche de rond de gîte de Shaoul.

Capture_d__cran_2010_12_13___11

L'absence totale de résultat cette semaine n'aura été dû qu'à un manque de forme, de combativité et d'ambition de ma part, les tournois proposant tous d'impeccables structures.
Saluons la nouvelle performance d'Elky, qui remporte avec brio le main event des Trophées Haussmann et pas moins de 110.800€.
À noter également la victoire de Mathieu 'Marmootin' Jacqumin dans le 750€ PLO, pour un gain de 13.500€ .

Posté par fitorfold à 12:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 décembre 2010

Jeudi noir...

Il y a des jours comme ça où tout va mal. Voici une bonne phrase d'introduction, qui pose l'affreux décor de mes deux dernières journées passées au Cercle Haussmann.
Ce mercredi j'ai participé à l'ultime satellite pour le main event à 3.000€ des Trophées Haussmann, un 300€ freezeout, qui a réuni 93 joueurs. En clair, il y avait 9 tickets à gagner et j'ai tout naturellement terminé 10ème.

20090501174232

Alors que tous les joueurs short stack parvenaient à doubler en partant systématiquement derrière, je me retrouve de SB avec un ridicule tapis de 35K pour des blinds à 5K/10K ante 1K. Je décide de partir à tapis avec 10 et 8 off, et Nicolas 'NLegend' Langlois de BB, qui a alors un tapis de 170K, décide de payer avec 7 et 2 off. Le flop J/7/4 m'offre pas moins de 10 outs, mais rien ne vient me sauver, et la river vient remuer le couteau dans la plaie, quand un magnifique 2 apparaît.
Le moral à zéro je retrouve Laurent Leclerc et Julien Yomtov, qui deux jours auparavant avaient laissé supposer sur le mur Facebook de Lucille Cailly, que j'adorais faire la bulle. Ils ne se sont donc pas privés de me charrier à outrance tout en jouant un partie de rami de haut vol.

Capture_d__cran_2010_12_10___17

C'est alors que Julien nous a sorti la phrase qui allait marquer la soirée et me faire retrouver le sourire. Manquant à plusieurs reprises d'annoncer qu'il était à carte (autrement dit qu'il pouvait poser son jeu), je lui souligne qu'il joue comme une m***e. Son excuse ne s'est pas faite attendre: 'Ouais, mais tu sais pas combien de Get27 je me suis mis dans la pipe'. Une phrase empruntée à son livre de chevet 'Le dictionnaire des expressions des gardes de chasse du Champenois',  qui allait provoquer les railleries du Panda et moi.

Jeudi après midi le téléphone sonne, on me propose de me stacker pour le main event, à peine ai-je le temps de dire oui, que je me rend compte que j'ai un début de crève. Les yeux me piquent, la gorge me gratte et mon nez coule, mais il n'est pas question de louper cette occasion.
Direction la pharmacie, je compte me gaver de Fervex et autres pastilles pour la gorge, mais l'heure du tournoi approche et je ne sens pas la forme revenir.

Arrivé à 19h30 au Cercle je prends mon ticket, ainsi que le bracelet, et j'accompagne Julien pour diner. Mais impossible de manger, je ne trouve pas l'appétit.
On entend l'annonce du départ du tournoi, on se quitte en se souhaitant bonne chance, et je tire ma place. La fatidique table 14, à laquelle j'ai échoué par deux fois cette semaine aux satellites pour le main event, à quelques places des tickets.
Je me retrouve en compagnie de Phu Truong, Stéphane Cohen, Vikash Dhorasso et Anaïs Lerouge, qui vont assister à la lente agonie de 'l'As des As 2010'.
Pour faire simple je n'ai pas remporté un seul pot, loupant systématiquement mes flops et mes tirages, et n'ayant trouvé aucune premium, je m'incline en moins de 3 heures.
Rapidement suivit par Anaïs et Laurent, nous décidons de nous poser au bar pour manger, mais là encore impossible d'avaler le moindre grain de riz. Ce ne fût pas le cas du Panda qui après avoir dévoré un bœuf Luc Lac, s'est chargé de régler son compte à deux ou trois assiettes de nems...

Capture_d__cran_2010_12_10___19

À peine le temps de digérer qu'il me propose une association au Punto Banco, que je ne tarde pas à accepter me disant que de cette association de deux champions de la noirceur pourrait bien ressortir la lumière de la blancheur. Et bien pas du tout, nous ne trouvons évidemment pas l'inspiration pour passer un 50/50, et je décide alors de rendre les armes pour ce soir.
Lui ne se laisse pas abattre et demande alors à Anaïs de jouer pour lui, un bon feeling de sa part qui paiera par deux fois, mais l'utopique projet de raser la banque s'arrêtera au 3ème coup. C'est alors qu'il décide de prendre lui-même les choses en main, pour finalement se faire sauter en à peine 5 minutes. Un joli 0 sur 3 qui va nous pousser à quitter le Cercle le plus rapidement possible, et mettre un terme à ce jeudi qui ne restera pas dans les annales comme le plus vibrant de l'histoire...

Capture_d__cran_2010_12_10___19

Posté par fitorfold à 20:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 décembre 2010

In-N-Out the Club!

Les Trophées Haussmann ont enfin commencé pour moi lundi soir, avec le 150€ DeepStack, qui a réuni pas moins de 153 joueurs.
De nombreux joueurs connus de la communauté poker avaient fait le déplacement, à l'image de Mylène Cogan, Nicolas Barthe, Ronan Monfort, Lucille Cailly, Steven Moreau, Grégoire Auzoux, Mathieu Sustrac...
Le seul d'entre eux à être parvenu dans l'argent fût Sébastien 'Tilou4fun' Décamps, qui termine à la 17ème place pour un maigre butin de 330€.

Comme près de 90% des joueurs venus participer à ce tournoi, je suis rentré 'brocouille' à la maison, après avoir sauté avec une magnifique paire de QQ, face à AQ, en 25ème position pour 18 places payées.
Cela a été un mal pour un bien, puisque pris d'une fringale de 'loup-ser', je me suis retrouvé embarqué pour un dîner nocturne avec Stéphane, Willy (Les floors d'Haussmann), Julien Y., Ty et Pedro, joueur de cash game high stakes brésilien de passage à Paris pour accumuler quelques euros, dont fait collection sa grand mère de Belo Horizonte.

Pedro

Il est 3h30, et nous partons en direction d'un folklorique restaurant 'italo-sino-africain', un repère des chauffeurs de taxis parisiens, situé  au pied de la Tour Montparnasse.
Après avoir dévoré l'une des spécialités maison, le poulet braisé accompagné de sa délicieuse sauce verte fluo et de ses bananes grillées, nous sommes retournés au Cercle pour voir s'affronter le très sympathique Anas Tadini et le 'chabalesque' Julian Maille, dans le heads-up du 150€ DS. Un deal ayant été conclu à 3 joueurs, Anas fatigué décide de laisser les honneurs à Julian, mais souhaite remporter avec lui le Trophée, qui ira à merveille dans son salon tout aménagé dans le plus pur style 18ème.

Hier soir les choses sérieuses ont réellement commencé avec le 750€ PLO, auquel je n'ai finalement pas participé, n'ayant pas obtenu mon ticket la semaine dernière, lors du mémorable satellite.
Ils ont été 60 joueurs à venir en découdre pour remporter les 13.500€ de la victoire, ainsi que le précieux Trophée, mais rien ne semblait pouvoir stopper Mathieu Jacquemin, qui s'est finalement imposé face à Thomas Albertini.
Présent au Cercle et bien décidé à renouveler la bonne session de cash game de jeudi dernier, j'ai dû me contenter de tables de No Limit Hold'em, la liste d'attente pour la Dealer Choice étant interminable. Le début de soirée s'est très bien passé, puisque gagnant de 350€, Romain T. (vous savez mon 'alcoolyte') me propose d'aller boire un verre en dehors du Cercle (un fait somme toute assez prévisible, je vous l'accorde).
Moins de 10 minutes plus tard, nous voici au 10, rue Port Mahon, au très convivial 'Le Petit Bonaparte', une adresse fort recommandable, tenu par Jean-Phi (ancien croupier) et un ami, dont j'ignore le prénom pour être tout à fait honnête.

Le_petit_bonaparte

Nous voici alors en compagnie de Olivier P., Jean-François S. et Ange, avec qui nous passons un excellent moment au bar, en se demandant quel genre de deal nous allons faire en table finale du 3.000€ de jeudi. C'est alors que nous sommes rejoins par Julien Y. et Thierry le Roukin, qui nous offrent là une belle occasion de reprendre une tournée.
Petit aparté, si vous vous trouvez là avec des amis Corses, évitez de refuser les verres qu'ils vous offrent, ça a une fâcheuse tendance à les irriter ;)
Les yeux brillants nous retournons au Cercle, où je décide de me rasseoir en 2/4 THNL, qui présente l'avantage de délivrer de jolis billets verts assez régulièrement. Une nouvelle fois tout se passe sans accroc, et je ressors gagnant de 320€.
En résumé, côté poker rien de vraiment folichon, mais une soirée positive, qui me permettra ce soir de jouer détendu le dernier sat' (300€ Freeze-out) pour le main event à 3.000€ de demain, côté sortie deux endroits vraiment très agréables découverts en deux jours... 

Posté par fitorfold à 14:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 décembre 2010

Cette année Deauville, c'est en famille...

Après deux jours de break à fêter des anniversaires et à se balader sous la neige dans la capitale, il était temps de retourner au charbon.
Les Trophées Haussmann ont officiellement démarré ce samedi avec un satellite pour le main event à 3.000€, mais les choses sérieuses ont véritablement commencé hier avec le Ladies à 350€, auquel Mme Fitorfold a participé...nous y reviendrons plus tard.

ladies

Pour ma part je remettais les pieds au cercle bien décidé à prendre ma revanche et le ticket tant convoité pour le main event, en participant pour la énième fois au 100€ Rebuy+Add-on.
Rebelote! Tout s'est plutôt bien déroulé pendant la période des rebuys, mais une fois l'add-on passé, je n'ai pas vraiment pu lutter, faisant face à un véritable désert de cartes, et un joueur en particulier, qui ne connaissait que deux moves, malgré un tapis de plus de 25 BB, le push or fold.
Je me suis gentiment incliné aux portes de la table finale, dans ce satellite qui proposait à nouveau 3 tickets.

Au moment de ma sortie j'apprenais par mon informateur, Julien Yomtov, que Madame de son côté était en table finale du Ladies et venait de remporter un crucial 20/80, avec QQ contre AA, la plaçant dans la plus agréable des positions, le chiplead.
La messe était dite! Si ma femme se met à remporter des 20/80, plus rien ne peut l'arrêter. Mais c'était sans compter sur la ténacité de ces deux dernières adversaires, qui allaient, pardonnez moi l'expression, s'accrocher au doux rêve de participer à l'EPT de Deauville 2011 (1er prix du Ladies), comme des moules à un rocher.
Mais après une excellente année en tournois à travers le monde, en passant par Dublin, Tanger et Las Vegas, où Christelle a accumulé plus de 40.000$ de gains, personne ne voyait comment la première place allait lui échapper.
    
Ma nature superstitieuse a repris le dessus lorsque je suis venu assister à quelques mains de cette finale, et que par le plus grand des hasards j'ai vu Christelle perdre deux coups quasi successifs, l'un contre quinte max et l'autre contre carré de 3.
J'ai alors préféré me retirer et redonner du boulot à Julien, qui allait faire d'incessants allers-retours pour me tenir au fait de la situation.
Cela a duré plus de deux heures, période durant laquelle nous avons eu le temps de féliciter les 'shipeurs' de ticket, Hervé et Omar (Benji, l'homme à la béquille, était déjà parti fêter ça de son côté...), le tout autour d'un petit plat, en se rappelant avec JP et Philippe le séjour passé à Prague il y a un an exactement, pour l'EPT.
Ces souvenirs nous ayant tous remotivé pour tenter le satellite à 500€ 1 rebuy ou 1 add-on, pour des package à 6.500€, de dimanche prochain.

RV_et_Omar 

C'est alors que tel Phidippidès (j'ai mis le lien directement pour vous éviter de chercher), Julien refit son apparition tout sourire, pour délivrer le capital message, 'C'est faaaiiiiit!'.
Nous allions tous retrouver Christelle pour une nouvelle séance de congratulations.
Le trophée lui a été remis par Stéphane Albertini, Anto est venu lui faire la bise, Elky s'est mis à faire du break dance, et Phil Laak s'est une nouvelle fois mangé en voulant le faire le malin en quad dans les couloirs du cercle. Bref, une soirée des plus classiques au Cercle Haussmann. 
Sorti de sa session de canevas dans le Privé, où il joue accessoirement à la 5/10 PLO, Laurent Leclerc nous a 'aimablement'  laissé prendre une photo avec la gagnante du premier tournoi des Trophées Haussmann seconde édition...

Laurent_et_Cris

Posté par fitorfold à 13:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,